Principal Menu


Janneau
est l’une des plus anciennes

grandes maisons d’Armagnac.



La Maison Janneau a été fondée en 1851 par Pierre Etienne Janneau à Condom, en Armagnac. Depuis, quatre générations se sont succédé, transmettant de père en fils le secret de la fabrication d’un Grand Armagnac.

Janneau est l’un des principaux producteurs à distiller, vieillir et embouteiller sa production exclusivement au sein de la région AOC de l’Armagnac.  

La Maison Janneau dispose aujourd’hui de la plus grande unité de production et de stockage de la région Armagnac. La marque est reconnue comme l’un des chefs de file du secteur, et produit exclusivement des Armagnac de qualité Super Premium.

Le plus vieux spiritueux de France


L’Armagnac est, avec le Cognac et le Calvados, l’une des trois « Appellations contrôlées » françaises. C’est également la plus ancienne.

L’Armagnac constitue également le plus vieux spiritueux de France, et probablement du monde, comme en témoignent les traces de distillerie remontant au XIVème siècle découvertes dans la région. L’Armagnac a officiellement célébré ses 700 ans d’histoire en 2010, une occasion qui a donné lieu à de nombreuses célébrations partout dans le monde.


L’Armagnac est né en Gascogne, une région vallonnée située dans le sud-ouest de la France, aux pieds des Pyrénées, entre les côtes atlantique et méditerranéenne. Dans cette superbe région parsemée de magnifiques villages médiévaux, la vigne était déjà cultivée au temps des Romains. 

C’est ici, au cœur de l’appellation Armagnac, que se trouve la vieille ville de Condom, berceau des Grand Armagnacs Janneau.

La zone géographique de l’appellation couvre les régions du Gers, des Landes et du Lot-et Garonne.

En 1909, le Président Fallières a délimité le périmètre de production d’Armagnac et l’a subdivisé, en fonction de la nature des sols, en trois régions distinctes : le Bas Armagnac, la Ténarèze et le Haut Armagnac.

L’Armagnac doit son caractère unique et sa qualité à plusieurs facteurs spécifiques à la région.


Le sol

Aujourd’hui, le Bas-Armagnac et la Ténarèze produisent principalement des vins destinés à la distillation. Plus de 15 000 hectares sont ainsi utilisés pour la culture de la vigne traditionnelle. La région de culture du raisin est bien définie et s’étend sur un périmètre aux sols géologiquement variés : sols calcaires argileux de la Ténarèze, sols sableux du Bas-Armagnac, sols argilo-calcaires du Haut-Armagnac.

Les caractéristiques du sol se retrouvent dans le style des eaux-de-vie : plus fruitées et plus délicates dans le Bas-Armagnac, plus vigoureuses et corsées dans la Ténarèze et le Haut-Armagnac.
La Maison Janneau assemble des Armagnac provenant des trois terroirs couverts par la noble appellation « Armagnac ».

La région Armagnac


Les vins

Janneau utilise principalement des vins issus des cépages blancs Ugni Blanc, Folle Blanche, Colombard et Baco. Nos Armagnacs sont élaborés exclusivement à partir de vins blancs naturels non filtrés, obtenus selon des méthodes de vinification traditionnelles, sans soutirage, de manière à conserver les lies. Immédiatement après la fermentation, le vin naturel, auquel rien n’a été ajouté, est distillé. L’assemblage des eaux-de-vie ainsi produites confère à l’Armagnac son inimitable bouquet, sa vigueur et sa saveur corsée.


Le climat

Un climat parfait pour les vignes : tempéré avec des hivers doux et des étés longs et chauds.

Le processus de distillation

Depuis la fin des années 1970, nous créons nos assemblages en mélangeant des eaux-de-vie obtenues selon les deux méthodes de distillation, une particularité unique aux Armagnacs Janneau.
Les caractéristiques propres à chaque assemblage dépendent en grande partie de la proportion des différentes eaux-de-vie entrant dans la composition de l’assemblage, laquelle proportion varie selon l’âge.

La distillation s’effectue pendant l’hiver et doit se terminer au plus tard le 31 mars de l’année qui suit la récolte. Deux méthodes de distillation sont autorisées par la loi pour l’élaboration de l’Armagnac.

 


La distillation continue, méthode la plus répandue, se pratique au moyen d’un alambic à colonne, également appelé Armagnaçais, qui extrait les eaux-de-vie aromatiques riches en huiles essentielles.

En 1972, Janneau a réintroduit la double distillation, méthode qui se pratiquait avant les restrictions imposées en 1903.

Plus complexe à exécuter, la double distillation fait appel à différents alambics en cuivre pour extraire le cœur du distillat et éliminer les « têtes » et les « queues ».

Le « brouillis », obtenu après la première distillation, est distillé une seconde fois. Lors du second passage, le premier liquide extrait (les « têtes »), qui contient des impuretés, est mise de côté. Le cœur, qui présente la qualité recherchée, est conservé, tandis que les « queues » sont mises de côté avec les « têtes » pour être à nouveau distillée avec le vin suivant. L’eau-de-vie fraîchement distillée selon cette méthode est aussi limpide que l’eau, avec des arômes très fruités, rappelant parfois la prune, la pomme verte et la vanille.


 

Le vieillissement


L’eau-de-vie transparente et cristalline est ensuite immédiatement mise à vieillir dans des fûts de 450 litres en chêne provenant des forêts voisines du Limousin et de Monlezun. Chaque fût présente des caractéristiques différentes et donne au liquide ses tanins et ses arômes boisés. Il faudra encore quelques années avant que l’eau-de-vie acquière sa couleur ambrée caractéristique et ses subtiles saveurs de tanin.

Les eaux-de-vie sont mises à vieillir dans les chais de la Maison Janneau, construites en 1851, où environ 10 % de l’ensemble du stock de vieil Armagnac de la région repose et vieillit dans le silence le plus complet.

Une fois vieillies, les eaux-de-vie sont mélangées avec d’autres d’origines différentes (sélectionnées par cépage, âge et méthode de distillation) pour donner vie à une cuvée ou un « assemblage » qui reflète parfaitement le style de la Maison.

C’est seulement à cette étape que la cuvée prend le nom de Grand Armagnac de la Maison Janneau.


L'assemblage


Lorsque l'eau-de-vie atteint l'âge souhaité, elle est mélangée successivement avec d'autres eaux-de-vie de différentes origines (sélectionnées par cépage, âge et méthode de distillation), donnant vie à une cuvée ou « assemblage » qui reflète parfaitement le style de la Maison.

C'est seulement à cet instant que la cuvée prend le nom de Grand Armagnac chez Janneau.


L’assemblage est un art délicat qui nécessite une expérience et des compétences transmises de génération en génération de Maître de Chai. Lors de l’assemblage, les caractéristiques telles que le goût, les arômes et la couleur sont évaluées.  Chaque Maison, y compris Janneau, conserve jalousement les secrets de l’élaboration de ses Armagnacs.

Dès l’assemblage terminé, l’Armagnac est stocké pendant six mois dans de grandes cuves de 18 000 litres appelées « foudres », afin d’obtenir une parfaite homogénéité, avant la mise en bouteille.